• Les études universitaires au Japon

    Voyons maintenant les études supérieures!

    Les études universitaires sont les plus prestigieuses au Japon, avec deux systèmes: les "daigaku" 大学 d'un cycle de 4 ans pour obtenir une licence et les "tankidaigaku" 短期大学 d'un cycle de 2 ans. Il existe aussi des "senmongakkô" 専門学校 ou écoles spécialisés. Environ 50% des étudiants entrent à l'université (cycle de 4 ans).

    Il y a des universités publiques et privées. Parmi les universités publiques, il y a des kokuritsu daigaku 国立大学, gérés au niveau national, et des kôritsu daigaku 公立大学, gérés au niveau régional. La plus prestigieuse université du pays est l'université publique de Tôkyô "Tôdai" (pour Tôkyô Daigaku 東京大学). Le concours d'entrée est réputé être un des plus difficile. Elle est la voie royale des haut-fonctionnaires, par exemple. Les étudiants sortis de Tôdai sont très prisés.

    Il y a plus de 600 universités au Japon, essentiellement privées. 1/4 du budget du Ministère de l'Education va aux universités publiques, soit une centaine d'établissement.

    Pour rentrer à l'université, il faut passer un examen d'entrée difficile mais une fois entré, plus de 90% des étudiants sortiront avec leur diplôme. C'est d'ailleurs la réputation des études japonaises: une fois  admis, les étudiants passent la majorité de leur temps à  faire des petits boulots et  la fête! Il faut vraiment le vouloir pour ne pas être diplômé! Plus sérieusement, selon l'institut de recherche Benesse, 73% des étudiants passent moins de 3h par semaine à préparer les cours et 81% étudient moins de 3h par semaine hors des cours. Quant aux 4 ans d'étude pour obtenir la licence, ils se résument à 3 ans concrètement car la dernière année est consacrée exclusivement à la recherche d'emploi. Ce qui n'empêche pas l'étudiant de sortir diplômé!

    La privatisation de l'enseignement supérieur a permis au pays  de développer et diversifier son éducation sans frais pour le gouvernement, et donc sans augmenter les taxes. Mais , comme résultat, les universités sont financièrement instables. Leur financement est assuré par les ménages, c'est à dire qu'il dépend des frais payés par ses étudiants: meilleure est sa réputation, plus d'étudiant elle attirera! Avec la baisse de la natalité, il est de plus en plus difficile pour les universités de remplir leurs quotas. En conséquence, des universités accueillent tous les étudiants capables de payer les frais, quel que soit les résultats des dits étudiants et ne peuvent se permettre de les perdre en route s'ils ne peuvent suivre. D'où une baisse de la qualité de l'enseignement et du niveau des élèves!

    Finalement, on peut résumer que le plus important, c'est de passer le concours d'entrer d'une (bonne) université. D'où la pression au collège et lycée! Après, on peut se laisser vivre, le plus dur est fait! c'est aussi sur cela qu'une entreprise les recrutera, quelque soit leur filière!. le C.V japonais ne comporte d'ailleurs que le nom des écoles et filières, ainsi que les dates d'entrée et de sortie (pas de mention des résultats).

    Plus concrètement, les coûts:

    • Pour université privée, il faut compter en moyenne:
      • 859 367¥ pour les cours
      • 267 608¥ pour l'inscription
      • 188 907¥ pour les frais d'utilisation des infrastructures
      • Soit au total: 1 315 882¥ (9436€)
    • Pour une université publique (nationale):
      • 535 800¥ pour les cours
      • 282 000¥ pour l'inscription
      • Frais d'utilisation des infrastructure souvent compris
      • soit au total: 817 800¥ (5864€)
    • Pour une université publique (régionale)
      • 537 933¥ pour les cours
      • 397 909¥ pour l'inscription
      • soit au total: 935 842¥(6711€)

    Il y a de grosses différences suivant la filière: si vous êtes en littérature, l'année vous coûtera en moyenne 1 153 279¥ (8270€) mais si vous êtes en médecine (études parmi les plus chères!), l'année vous coûtera 4 721 274¥ (33 854€) (dans le privé).

    Je n'ai pas compté les autres frais qu'il peut y avoir, que ce soit des frais liés à l'université elle-même, ou des frais tels que les frais de transport (exorbitant au Japon), les foyers ou les cantines. Pour vous faire une idée, pour un étudiant qui se rend à son université (publique) de son domicile: 1 085 600¥ (7785€) par an!

     

    Cours du change ce jour: 100¥ pour 0,717€.

     

    Références:

    1. http://www.nippon.com/fr/in-depth/a00602/
    2. www.iie.org/~/media/.../Research-Report-029.ashx
    3. http://www.jasso.go.jp/statistics/gakusei_chosa/12.html
    4. http://www.mext.go.jp/a_menu/koutou/shinkou/07021403/__icsFiles/afieldfile/2013/03/27/1332348_1.pdf
    5. http://allabout.co.jp/gm/gc/10853/2/
    « Eruption volcaniqueMon mariage à la japonaise! 1 »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :